Le fantôme du quai d’en face, de Guy Alexandre Sounda

Ce texte convoque implicitement un lieu intemporel. Disons mieux un préau sans nom et sans âge avec des ombres qui défilent sans cesse, un lieu inscrit au-delà de la norme alitée. Puis un personnage qui navigue entre l’imaginaire et le réel : Jonazs, ex-lésionnaire, fantôme des temps modernes.

Ses mots braquent nos maux du doigt : ceux que nous refusons de voir, autour de nous, en nous et voire au-delà de nous. Ensuite une valise dont le contenu nous renvoie à nos puérilités refoulées et à nos âneries lamentables : celles que nous nous tuons à cacher au plus loin de nous, à l’abri des regards curieux et sournois. Cette valise est un vrai bazar de babioles qu’il a patiemment collecté au gré de ses errances fantomatiques comme de précieux souvenirs d’une ère lointaine. Puis enfin une voix, la sienne. La voix d’un homme qu’on a largué au fond des oubliettes. Un ex-lésionnaire à qui l’on a flanqué un destin aux allures d’une fable qu’aurait pondu un clochard rongé par l’hiver et le vin sur un banc solitaire. Elle claironne ses douleurs sous un ton à la fois caustique et drôle, comme pour nous donner à rire et à réfléchir en même temps. Elle exhume un homme coincé sous le paillasson à cause d’une minable étourderie. Une étourderie ? De méchantes langues ont fait croire à tous ses proches ainsi qu’à sa propre femme qu’il est mort en mille morceaux irrécupérables dans un caniveau pendant la guerre. La voix explose pour faire naître une vie que tout le monde croit à 6 pieds sous terre.

Disponible pour le Kindle Amazon

À propos de Guy Boulianne

Guy Boulianne, auteur et éditeur. Ce dernier a réalisé une Quête personnelle, historique, généalogique et symbolique. Il en dévoilera prochainement la teneur dans la rédaction d'ouvrages à paraître.

Publié le 5 juin 2010, dans - Théâtre. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :