Logomachie, de Berger Rond

Adulte, Vincent trouvait sa vraie musique. Elle s’éloignait de la politique et des mauvaises énergies. Si elle en gardait des couleurs c’était pour mieux exprimer les limites de la société.

La chanson électroacoustique épique du Berger Rond amène à écrire des paroles de la même ambition. La poésie écrite par Vincent a toujours été avant tout musicale, imagée et rarement parente avec la poésie qu’il a lue dans les recueils des auteurs.

Début vingtaine (aux environs de 2002), Vincent a écrit des poèmes d’une intensité très personnelle. Depuis, il n’est plus le même homme, mais remarque la ténacité de certains thèmes également présents dans ses écrits plus difficiles de 2009. Ces poèmes récents sont en partie inspirés par ses études en littérature comparée (2006-09, à l’Université de Montréal). Dans l’ensemble, c’est toujours la solitude, celle qu’il aime sans cesse dans une création qui lui donne tant, mais aussi celle qui le rend pauvre en société.

Disponible pour le Kindle Amazon

Publicités

À propos de Guy Boulianne

Guy Boulianne, auteur et éditeur. Ce dernier a réalisé une Quête personnelle, historique, généalogique et symbolique. Il en dévoilera prochainement la teneur dans la rédaction d'ouvrages à paraître.

Publié le 5 juin 2010, dans - Poésie. Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :