Une année ordinaire, par Pierre Etienne

ISBN : 978-1-77076-385-2
Format : 712 pages, 6.0 x 9.0 po., broché,
papier intérieur crème #60, encre intérieur noir et blanc,
couverture extérieure #100 en quatre couleurs

La France est un pays béni des dieux, entend-on de-ci de-là. Ses provinces, avec leurs particularités culturelles, offrent une multitude de paysages contrastés, d’une beauté étincelante, à nulle autre pareille. Sa position géographique, avec ses différentes façades maritimes, lui confère des ouvertures incomparables, vers le monde entier. Elle bénéficie de sus, d’un climat tempéré et de terroirs fertiles, lui permettant de pouvoir se satisfaire à elle-même. Voir le jour sur ses terres, représente un formidable privilège. Une véritable injustice, pour d’innombrables Terriens nés en tant de contrées défavorisées.

Pourtant, au fil du temps, particulièrement durant les quatre dernières décennies, son aura s’est ternie. Certes, de nombreux touristes continuent de prendre plaisir à lui rendre visite. Pour autant, cela n’empêche pas une majorité d’observateurs d’être consternée –  dans le meilleur des cas – face au spectacle pitoyable désormais exhibé, cause à des potentats cupides et vaniteux qui, lentement mais sûrement, vont finir par réduire à néant les acquis hérités de nos ancêtres, durant trente siècles de civilisation, celte tout d’abord, puis gréco-romaine et chrétienne. N’en déplaise à certains révisionnistes malintentionnés, il en est ainsi. Comment un pays qui possède tout, du nécessaire au superflu, qui ne fait que des envieux, peut-il ainsi sombrer, au sein du grand concert des nations. Ne nous voilons pas la face ; politiquement parlant, la France est devenue la risée du monde entier. Même si ses dirigeants tentent de se persuader – et surtout nous persuader – du contraire. Pourquoi donc, en est-on arrivé à cette situation calamiteuse ?

Durant une année, l’auteur s’est attelé à retenir dans l’actualité, des faits et évènements qui accompagnent et finissent par justifier cette inexorable rétrogression. Jour après jour, il a sélectionné les annonces les plus cocasses, les plus rocambolesques, les plus extravagantes, qui illustrent cette implacable décadence. Décadence politique certes, mais également économique et culturelle. Ces annotations sont, généralement, agrémentées de commentaires pertinents et impertinents, fréquemment teintés d’humour. De nombreuses références historiques, illustrent également ces réflexions perspicaces.

Le lecteur jugera par lui-même. Mais, face au comportement indécent d’un personnel politique médiocre, incompétent, préoccupé avant tout par ses intérêts personnels, avide d’argent, de pouvoir et de privilèges, faisant fi des règles démocratiques et du sort de soixante six millions de Français, face à une administration burocratique empirique, archaïque et nuisible à son essor, la France n’est devenue au fil du temps, qu’une république bananière, où les libertés et le bon sens ne font que perpétuellement régresser. Où l’évolution positive pour chacun, n’est plus que chimère.

Était-il véritablement nécessaire de faire la Révolution de 1789, de couper la tête à Louis XVI, pour retrouver ce pays englué dans un tel déclin insoutenable, plus de deux siècles plus tard ?

LIRE UN EXTRAIT ­­­­>>>>

PRIX : 38.00 $CA

PAYEZ AVEC LES BITCOINS

Publicités

À propos de Guy Boulianne

Guy Boulianne, auteur et éditeur. Ce dernier a réalisé une Quête personnelle, historique, généalogique et symbolique. Il en dévoilera prochainement la teneur dans la rédaction d'ouvrages à paraître.

Publié le 19 juin 2014, dans - Essais, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :