Un monde sans homme, par Stéphanie Boissinot

monde-homme_frontISBN : 978-1-77076-624-2
Format : 196 pages, 5.5 x 8.5 po., broché,
papier intérieur crème #60, encre intérieur noir et blanc,
couverture extérieure #100 en quatre couleurs

Sans être sensible à l’approche de l’an 2000, profanes et savants flairent la catastrophe due aux inconséquences humaines.

Notre planète va subir des bouleversements que la plupart d’entre nous sont incapables de se représenter.

Le sol sous nos pieds se mettra à bouger, mais d’une façon telle que le bord de la mer deviendra brutalement le sommet d’une montagne ; que les montagnes elles-mêmes, glisseront sous le niveau des océans.

Un chamboulement phénoménal qui projettera notre belle France au centre même de tous les autres pays du Monde, soudée à eux centre d’un univers liquide.

Et l’Homme là-dedans ne reconnaîtra plus rien, qui sera incapable de correspondre avec les quelques survivants d’un tel cataclysme.

Plus d’environnement affectif.
De quoi faire disparaître l’Homme de la Planète.

À PROPOS DE L’AUTEURE :

stephanie-boissinotNée en 1977 dans la région parisienne, fille unique et choyée dans sa plus tendre enfance, Stéphanie Boissinot se trouva écartelée et victime des remous du divorce de ses parents à l’âge de 9 ans. La mère de l’auteure, femme fragile et tumultueuse, paradoxale, aussi sombre qu’enjouée, transmit très jeune à sa fille la passion de l’écriture, de la poésie et de la plume sur un versant émotionnel, tragique et tourmenté, hanté par l’abandon, la mort et le cataclysme.

À la mort prématurée de celle-ci en 2001, l’auteure, alors âgée de 24 ans, décida par ce roman à deux voix, reprenant des extraits de ses journaux intimes, de retracer l’histoire tragico-burlesque de cet écrit qui débuta en juin 1990. L’auteure elle-même, aidée de sa mère, relate une fin du monde à la fois visionnaire, rebondissant et théâtrale, reflet d’un drame vécu.

Le texte comporte de nombreuses références aux souvenirs vécus de l’auteure, qui a finalisé son introspection personnelle et signe en 2016, ce roman hors normes, ouvrant à chacun d’entre nous les yeux sur le monde. Ce livre est un témoignage poignant, camouflé en une intrigue haletante et magistralement criante. L’auteure, forte de ses propres espoirs autant échus qu’exaucé, nous livre au travers le déchaînement de la Nature souveraine, sa condition humaine contre les fantômes du néant. Aujourd’hui âgée de 39 ans, Stéphanie Boissinot a choisi la Lumière à l’Ombre, le Soleil à la Tempête.

PRIX : 19.50 $CA

À propos de Guy Boulianne

Guy Boulianne, auteur et éditeur. Ce dernier a réalisé une Quête personnelle, historique, généalogique et symbolique. Il en dévoilera prochainement la teneur dans la rédaction d'ouvrages à paraître.

Publié le 13 octobre 2016, dans - Roman, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :