Archives du blog

Deux vies, par Sylvie Bourgouin

ISBN : 978-1-77076-668-6
Format : 244 pages, 5.5 x 8.5 po., broché,
papier intérieur crème #60, encre intérieur noir et blanc,
couverture extérieure #100 en quatre couleurs

Il s’agit d’une parodie d’Une vie de Guy de Maupassant dans le genre heroic-fantasy et le registre fantastique. Une rouennaise est découverte morte dans le canal Saint-Martin, le lecteur aidé d’un psychanalyste analyse le décès. Ce roman traite de la difficulté des femmes dans notre société.

L’arrivée à Rouen par la rive droite de la Seine conduit à une colline calcaire qui laisse sur la gauche l’église Saint-Paul aux pierres sombres qui se fait oublier par l’apparition majestueuse de la flèche de la cathédrale. La Seine habille la ville, descend tranquillement dans ses murs de digues, coule sous ses ponts meublés, accueillants, où les habitants des péniches coiffent de plantes vertes le toit de leurs demeures flottantes. Le fleuve miroite, reflète l’argent du ciel, dupe le champ de vision qu’il élargit, coule sur les hommes qui le longent comme une pluie sèche.

À PROPOS DE L’AUTEUR :

Née à Rouen en 1963, historienne, poétesse puis dramaturge, enfin romancière. Professeur de français et histoire-géographie à Paris. Elle préside l’association du peintre vençois Jean-Paul Harivel, dont elle est la cousine.

PRIX : 20.25 $CA

Publicités

Deux monstres sacrés : Boris Karloff et Bela Lugosi, par Thierry Rollet

ISBN : 978-1-77076-381-4
Format : 60 pages, 6.0 x 9.0 po., broché,
papier intérieur crème #60, encre intérieur noir et blanc,
couverture extérieure #100 en quatre couleurs

Le tournage des premiers films d’épouvante coïncide avec la création du cinéma proprement dit. Divers acteurs ayant connu des débuts sur les planches se verront alors proposer des rôles de personnages emblématiques de la littérature fantastique gothique. Ce fut le cas de Boris Karloff et de Bela Lugosi, mondialement reconnus pour leurs interprétations du monstre de Frankenstein et du comte Dracula. Deux monstres sacrés au double sens du terme, donc, qui surent en même temps imposer le genre « épouvante » et illustrer par leur jeu subtil les personnages de terreur tels que leurs auteurs les avaient imaginés.

Deux destinées parfois unies sur l’écran, quoique très divergentes dans la vie comme dans la carrière… Deux personnalités ayant servi à merveille un style difficile par leur aptitude à s’adapter à des exigences que leurs rôles respectifs rendaient souvent tyranniques… Deux carrières exemplaires sur bien des points, dont l’histoire se lit comme un roman d’aventures et qui donnent son sens véritable à l’expression « pionniers du cinéma »…

Tels sont les éléments qui constituent ce livre.

LIRE UN EXTRAIT ­­­­>>>>

PRIX : 18.60 $CA

PAYEZ AVEC LES BITCOINS

Le miroir à deux teints, par Serge Brousseau Morin

ISBN : 978-1-77076-359-3
Format : 232 pages, 6.0 x 9.0 po., broché,
papier intérieur crème #60, encre intérieur noir et blanc,
couverture extérieure #100 en quatre couleurs

Jean-Sébastien Carrère est en voie de devenir l’un des peintres les plus importants de sa génération, celle du début du XXIe siècle. La rencontre fortuite de None est l’événement le plus inattendu qui soit, le plus improbable sans doute, mais une rencontre qui changera une vie, la sienne… une première fois du moins et celle de quelques autres également. Pour la seconde, il faudrait interroger Madeleine, la mère de Jean-Sébastien. Mais encore là, ne découvrira-t-elle pas au fur et à mesure les conséquences de certains de ses gestes passés sur son fils? Une ascendance par trop néfaste?

D’entrée de jeu, ce roman nous amène dans la galerie où a lieu le lancement de la première exposition de Jean-Sébastien. Cette entrée en matière nous fait aussi pénétrer dans la tête de Jean-Sébastien, ses pensées, son imaginaire… ses hallucinations? Peut-être après tout, mais pas nécessairement non plus.

Un roman original qui traite du recoupement des personnalités façonnées par un élément extérieur au personnage principal. Jean-Sébastien et None auront à lutter d’arrache-pied contre les racines mauvaises qu’une personne insoupçonnée a fait croître dans un terreau dont elle seule possédait la recette. Or, en réalité, en était-elle elle-même consciente? Quant au père, comme souvent cela arrive, il intervient, disons, un peu trop tard…

À vous de lire cette histoire qui vous en révèlera les arcanes…

LIRE UN EXTRAIT ­­­­>>>>

PRIX : 23.75 $CA

Disponible au format PDF – 11.85 $ >>>>

%d blogueurs aiment cette page :