Archives du blog

Dmitry Medoev — Южная Осетия и политика России в Закавказье: проблемы и персективы

ISBN : 978-1-77076-772-0
Format : 192 pages, 5.5 x 8.5 po., broché,
papier intérieur crème #60, encre intérieur noir et blanc,
couverture extérieure #100 en quatre couleurs

Автор этой книги, Дмитрий Николаевич Медоев, государственный деятель и дипломат, первый Чрезвычайный и Полномочный Посол Республики Южная Осетия, имеющий богатый опыт дипломатической службы и государственной деятельности поставил перед собой цель показать развитие отношений России со странами Закавказья в общем контексте интересов других региональных стран, начиная с периода, когда весь Кавказ был составной частью единого государства – сначала Российской Империи, позже СССР и до образования новых независимых государств в регионе после 1991 года.

При этом, в фокусе его внимания находится Южная Осетия – молодое, признанное Российской Федерацией и рядом стран-членов ООН государство. Именно тут, по мнению автора книги, как в капле воды, нашел свое отражение весь спектр сложных экономических, политических, этно-демографических и культурных проблем, создающих сегодняшнее содержание политического процесса в Закавказье.

Издание предназначено для специалистов, занимающихся вопросами российско-кавказских отношений, экспертов-аналитиков, преподавателей и студентов высших учебных заведений.

♦ ♦ ♦ ♦ ♦

TRADUCTION : L’auteur de ce livre, Dmitry Nikolaevich Medoev, homme d’État et diplomate, premier ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République d’Ossétie du Sud, doté d’une vaste expérience des activités diplomatiques et gouvernementales, s’est fixé pour objectif de montrer l’évolution des relations de la Russie avec les pays de Transcaucasie dans le contexte général des intérêts d’autres pays de la période où tout le Caucase faisait partie intégrante d’un seul État – d’abord l’empire russe, puis l’URSS et jusqu’à la formation de nouveaux États indépendants dans la région après 1991.

Dans le même temps, son attention est concentrée sur l’Ossétie du Sud-Alanie, reconnue par la Fédération de Russie et un certain nombre d’États membres de l’ONU. Selon l’auteur du livre, c’est ici, comme dans une goutte d’eau, que se reflète tout l’éventail de problèmes économiques, politiques, ethno-démographiques et culturels complexes qui créent le contenu actuel du processus politique en Transcaucasie.

La publication est destinée aux professionnels des relations russo-caucasiennes, aux analystes experts, aux enseignants et aux étudiants des établissements d’enseignement supérieur.

Amazon | Lulu | Biblio | eBay | Payloadz | Scribd | Sellfy | Playster | Smashwords | Apple | Price Minister | Kobo |

À PROPOS DE L’AUTEUR :

Né le 15 mai 1960 à Stalinir (aujourd’hui Tskhinval), Dmitry Nikolayevich Medoyev (Дмитрий Николаевич Медоев) est un homme d’État et diplomate d’Ossétie du Sud. Il fut le premier ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République d’Ossétie du Sud en Fédération de Russie (2009-2015).

Avant la reconnaissance de l’indépendance de l’Ossétie du Sud par la Russie le 26 août 2008, il était l’envoyé sécessionniste à Moscou pour la République d’Ossétie du Sud. Il a été largement cité lors de la guerre d’Ossétie du Sud de 2008 sur la position du président Edouard Kokoïty lors de l’invasion du 8 août et a depuis participé à la négociation de la souveraineté de la Géorgie sur la région.

Le 13 janvier 2008, Dmitry Medoyev a présenté ses lettres de créance diplomatiques à Grigory Karasin, vice-ministre russe des Affaires étrangères. Le 12 janvier 2009, il a été nommé ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République d’Ossétie du Sud en Fédération de Russie. Quatre jours plus tard, dans la salle Alexandre du Grand Kremlin, il a présenté ses lettres de créance au président de la Fédération de Russie, Dmitri Medvedev. Le 2 mars 2015, le président de l’Ossétie du Sud, Anatoli Bibilov, a démis Dmitry Medoyev de son poste d’ambassadeur en Russie. Depuis 2017, il est ministre des Affaires étrangères de l’Ossétie du Sud-Alanie.

PRIX : 19.45 $CA

Publicités

Rien…, par Jean Pierre Makosso

ISBN : 978-1-77076-770-6
Format : 168 pages, 5.5 x 8.5 po., broché,
papier intérieur crème #60, encre intérieur noir et blanc,
couverture extérieure #100 en quatre couleurs

Jamais auparavant Jean Pierre Makosso n’avait autant mobilisé les symboles dans le processus d’élaboration du discours littéraire que dans Rien… L’énonciation narrative est plurivocale, une triangulation entre la voix persistante d’un nourrisson, celle subreptice d’un adulte et celle plus discrète de la collectivité.

Tout au long du récit, le narrateur ne quitte pas la plage. Plus qu’un espace, la plage est un leitmotiv permanent et obsédant, l’un des motifs directeurs du texte. Elle ne renvoie à rien d’érotique, elle évoque d’abord la liberté, l’épanouissement ; le lieu de réflexion philosophique, de recueillement, de repos, le lieu propice à la manifestation de la sagesse.

Paradoxalement, la plage symbolise ensuite le vide, la nudité, la dépossession, le délabrement, le dénuement, le ravage, la ruine, la détérioration, la pollution. Tous ces moyens techniques et bien d’autres du récit servent à la réflexion sur la question centrale dans le texte : le mode de conception et de gestion du pouvoir en Afrique en général, au Congo en particulier, qui resterait le même en dépit de l’alternance au sommet de l’Etat : le peuple est envisagé comme la propriété et la chose du pouvoir qui en extrait le maximum d’utilités possibles au cœur d’un commerce immoral, national et surtout international.

— Dr. Luc Fotsing

À PROPOS DE L’AUTEUR :

Originaire de Pointe-Noire (Congo Brazzaville), Jean Pierre Makosso est acteur de théâtre, metteur en scène, conteur, poète et romancier. Il vit en Colombie britannique, au Canada, où il écrit et monte des pièces de théâtre en français et en anglais pour les collèges, lycées, universités et Jeunesse Canada Monde. Il est fondateur et directeur de Makosso Village, une compagnie culturelle basée en Colombie britannique et qui donne des spectacles et des ateliers de contes, de théâtre, d’écriture et de lecture scénique à travers tout le canada.

Jean Pierre Makosso a publié plusurs livres aux Editions Dédicaces, dont « La voix du conteur » (2008), « Le cri du triangle » (2009), « Œuvres humaines » (2010), « Human works » (2011), « Il était une fois… ce jour-là » (2012) et « Francophonîquement vôtre » (2017).

PRIX : 19.10 $CA

Au-delà d’une aventure, un bel amour, par Angel R. Almagro

ISBN : 978-1-77076-768-3
Format : 372 pages, 5.5 x 8.5 po., broché,
papier intérieur crème #60, encre intérieur noir et blanc,
couverture extérieure #100 en quatre couleurs

Une fois que la Première Guerre Mondiale fut terminée, des français — presque tous des héros de la République française — prirent part à un équipage de gens que l’on croyait morts lors d’un accident aérien, alors qu’ils effectuaient le premier vol de longue distance à bord de l’avion géant Farman « Goliath » depuis Paris jusqu’à Dakar. Ils s’étaient alors perdus dans le désert du Sahara, sans nourriture et sans eau.

Ils étaient restés presque deux ans à Cuba, et l’endroit le plus important durant leur séjour sur le territoire cubain avait été l’aérodrome de Columbia de La Havane, lequel était devenu une vraie foire aéronautique à cause de la présence des aviateurs français. Pour ces français, après les batailles de la Première Guerre Mondiale et le vol d’épreuve du « Goliath » vers Dakar, tous ces événements étaient produits sans aucun repos. Leur séjour à Cuba était comme une aventure, laquelle avait eu lieu dans une atmosphère relaxante et chaleureuse, pleine d’affection et de bonheur.

Une mulâtresse cubaine, qui était chargée de faire la cuisine pour ces pilotes et mécaniciens français, était la femme la plus importante dans l’aérodrome de Columbia. Son prénom était Geneviève. Tandis que l’un des français, Léon, tomba amoureux de Geneviève.

C’était une belle mais triste histoire d’amour.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


À PROPOS DE L’AUTEUR :

Né à Cuba en 1944 où il vécut jusqu’en 2001, Angel R. Almagro n’avait jamais pu faire connaître son message poétique à cause du régime marxiste qui régit son pays et par des faux prêtres qui avaient essayé de détruire sa création littéraire. Il quitta alors son pays pour atteindre les Etats-Unis. Il souhaite que les gens considèrent ses poèmes et son œuvre toute entière « comme une fontaine de prophéties, parce qu’il est déjà temps de croire les vrais poètes comme messagers spirituels à travers qui on peut apprendre que notre monde a vraiment besoin de rénovation. »

Angel R. Almagro a publié trois recueils de poésie aux Editions Dédicaces, intitulés « AMEN ou L’Enfant et La Bête », « Femme » ainsi que les deux volumes de « Le Rêve du Prince Ailé ».

PRIX : 22.15 $CA

%d blogueurs aiment cette page :