Archives du blog

Chemins de mémoire, par Maurice Joncas

ISBN : 978-1-77076-664-8
Format : 176 pages, 5.5 x 8.5 po., broché,
papier intérieur crème #60, encre intérieur noir et blanc,
couverture extérieure #100 en quatre couleurs

Durant mon enfance, nous avons souvent emprunté des « chemins de traverse », au cours de nos gambades quotidiennes. Ces raccourcis, plus courts que ceux où nous cheminions officiellement, en compagnie de nos compagnons plus âgés, nous facilitaient les choses, au plus beau de nos jeux, de nos randonnées en nature, à la recherche de petits fruits et de la lumière.

Aujourd’hui, je dois avouer que cette définition toute simple a changé quelque peu. Ils sont devenus des « chemins de mémoire ». Ils sont remplis de couleurs, de mots, de poésie, de rêves ou de chagrins.

En écrivant ce long poème, j’ai fait souvent appel à ma petite étoile, pour qu’elle me guide sur mes chemins de mémoire et dans les dédales profonds de mon cœur, tatoué de bien belle manière. Ce long poème, c’est un legs unique, pour vous, unique à ce que je suis, à ce qui m’est propre et à ce que j’ai réalisé avec amour et travail, durant toute ma vie. « Chemins de traverse ou chemins de mémoire », peu importe. C’est la vie qui s’est chargée de sculpter ma volonté et mon désir de vivre. Je vous les offre, en toute quiétude.

À PROPOS DE L’AUTEUR :

Maurice Joncas est né à Pointe-Jaune, petit village nord-côtier de la Gaspésie. Après des études classiques à Gaspé et universitaires à Trois-Rivières, Winnipeg Montréal et Québec, il revient dans sa région pour y travailler dans le domaine de l’enseignement de la langue française durant trente-cinq ans. Retraité depuis 1996, il partage son temps entre l’écriture, la peinture, la musique et le théâtre. Il a déjà publié une vingtaine de livres, parmi lesquels on retrouve des œuvres poétiques, des essais, des œuvres collectives d’auteurs et une trilogie romanesque.

En 1988, Maurice Joncas recevait le prix Mérite Culturel Gaspésien, décerné par la Société Historique de la Gaspésie pour l’ensemble de son oeuvre et en reconnaissance pour sa contribution exceptionnelle au développement culturel de la Gaspésie. En mai 1996, il devenait le récipiendaire de la Médaille d’Argent de l’Ordre du Mérite de la Fédération des Commissions Scolaires du Québec, pour services rendus à l’éducation au Québec.

PRIX : 19.20 $CA

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :