Archives du blog

Le fou du parc, par Bruno Thomas

ISBN : 978-1-77076-702-7
Format : 192 pages, 5.5 x 8.5 po., broché,
papier intérieur crème #60, encre intérieur noir et blanc,
couverture extérieure #100 en quatre couleurs

Deux jeunes gens n’ayant plus grand chose qui les attire dans le monde qui les entoure décident de rejoindre une communauté hippie au Danemark. Leur choix, pour y parvenir consiste à « emprunter » un voilier habitable appartenant au père de l’une de leurs amies, puis de le restituer après s’être introduit au sein de cette communauté.

Mais au cours de leur voyage, une tempête force le voilier à s’échouer sur une côte sablonneuse, l’un des protagonistes s’éveille, choqué, trempé, fourbu dans une flaque sur cette plage.

Au loin, il reconnait son voilier. Il est seul, aucune trace de son ami. La vie à bord va devenir un cauchemar, car le bateau délivre lentement des secrets qui vont changer du tout au tout sa petite vie pénarde…

À PROPOS DE L’AUTEUR :

Bruno Thomas a toujours aimé raconter des histoires. Son grand-père maternel lui a insufflé cette envie lors de longues promenades dans les forêts d’Ardennes belges. L’imagination est au centre de ses contes. Le fantastique aussi. Stephen King est l’un de ses auteurs favoris. Pourquoi vouloir se rattacher à tout prix à une réalité qui, somme toute, n’est pas toujours bonne à lire, et puis, c’est quoi, la réalité : La vôtre ? La sienne ?

C’est la raison pour laquelle il a choisi de partager un monde étrange, celui qui l’a cueilli le jour où il a percuté la terre à bord de son avion ultraléger, lors d’un show aérien dans le Sud de la France. Le Mistral lui a coupé ses ailes mais a ouvert les portes de l’inconnu. Lors du coma qui s’en suivit, cette absence dans le monde des vivants, cette rencontre avec l’au-delà fût le début d’une nouvelle vie. Celle qu’il va tenter de partager avec humour et désinvolture tout au long de ce deuxième roman.

Premier roman : Neuf Ans Chez les Anges, éditions Acrodacrolivres.

PRIX : 19.45 $CA

Publicités
%d blogueurs aiment cette page :