Archives du blog

Des yeux sur ta bouche. Mémoires de l’Alzheimer II, par Rémy Berriot

yeux-bouche_FrontISBN : 978-1-77076-574-0
Format : 84 pages, 5.5 x 8.5 po., broché,
papier intérieur crème #60, encre intérieur noir et blanc,
couverture extérieure #100 en quatre couleurs

« Des  yeux sur ta bouche » est la deuxième partie de « Mémoires de l’Alzheimer ». Après « La barque de vie », paru aux Éditions Dédicaces, l’auteur continue à explorer par la poésie l’expression multi facettes de cette terrible maladie. En tant que soignant, l’auteur ne doit pas déroger à la règle : Ne pas trop s’impliquer émotionnellement et affectivement auprès des personnes démentes. Mais rien ne lui empêche d’exprimer par l’écriture ce qu’il ressent en lui, mais aussi ce qu’il se passe au plus profond de la personne soignée elle-même.

L’autre partie de ce présent recueil : « Un phare sur les lèvres » révèle l’extraordinaire potentiel restant entre le soignant et la personne accompagnée : provoquer de petits instants de bonheur…

Reviens dans mes pensées que je forme ton corps
Reviens dans mes pensées comme un phare dans la nuit
La maladie d’Alzheimer est comme un fruit trop mûr qui finira par tomber

À PROPOS DE L’AUTEUR :

Rémy Berriot est né en 1963. Par ses écrits poétiques, commencés en 2008, il explore l’infinie complexité de la nature humaine. De par sa profession, il accompagne au jour le jour les personnes âgées désorientées en établissement protégé. Il sait en outre que la maladie d’Alzheimer n’est pas une maladie ordinaire et que l’accompagnement nécessite des qualités physiques et psychiques importantes. « Des yeux sur ta bouche » est son dixième livre, et le cinquième paru aux Éditions Dédicaces.

PRIX : 17.85 $CA

Publicités

La barque de Vie. Mémoires de l’Alzheïmer, par Rémy Berriot

ISBN : 978-1-77076-463-7
Format : 52 pages, 6 x 9 po., broché,
papier intérieur crème #60, encre intérieur noir et blanc,
couverture extérieure #100 en quatre couleurs

La barque de vie est un formidable espoir de l’Humanité face à un des plus grands fléaux de notre époque qu’est la maladie d’Alzheimer. Travailler auprès de ces personnes âgées atteintes de cette maladie exige une grande souplesse psychique et physique. C’est une véritable entreprise éthologique au sens humaniste du terme pour aborder une des plus difficiles facettes de la compréhension de l’Homme : « Je t’accompagne tel que tu es, avec tes capacités au jour le jour ».

L’Homme en démence est, contrairement à l’Homme en souffrance, protégé par sa propre maladie. Il se réfugie dans un monde parallèle où l’entreprise d’empathie de l’aidant, c’est-à-dire la capacité de se décentrer de ses propres normes, de ses propres schèmes pour rejoindre la réalité de l’autre, est mise à rude épreuve : « On ne sait quasiment rien de l’autre … ». Ecrire de la poésie sur la maladie d’Alzheimer permet ainsi sans artifices de prendre du recul par les mots doux et puissants d’une réalité qui peut être aussi merveilleuse que terrifiante pour la personne aidée. Le sujet est aussi inépuisable que le nombre de personnes amenées à se rencontrer.

Sombres et lumineuses, ces poésies ne vous laisseront pas indifférent car la personne aidée est une personne si semblable à nous.

PRIX : 18.35 $CA

PAYEZ AVEC LES BITCOINS

Kakemonos. Les chants de l’Aube, par Rémy Berriot

ISBN : 978-1-77076-369-2
Format : 132 pages, 6.0 x 9.0 po., broché,
papier intérieur crème #60, encre intérieur noir et blanc,
couverture extérieure #100 en quatre couleurs

À l’origine, les kakemonos sont des oeuvres picturales ou calligraphiques japonaises toutes en verticalité sur les murs intérieurs des riches habitations. Le domaine d’inspiration en est infini mais il a toujours comme base la relation entre la Nature et l’Homme. Tout se découvre lentement chaque matin avec le soleil levant.

L’aube, c’est un nouveau jour qui commence avec ses doutes et ses espoirs sur la fuite du temps, sur l’interaction de la Nature à l’Homme. L’Amour est-il au bout du chemin ? Peut-être ou peut-être pas…

Après « Le miroir fracassé » et « L’escargot m’a raconté » parus chez le même éditeur, l’auteur revient avec ce recueil pour se poser perpétuellement les mêmes questions : « Où allons-nous, dans un monde de plus en plus trépident ? Un espoir subsiste-t-il en son avenir ? « Kakemonos. Les chants de l’Aube » se compose de trois parties : « L’Automne près de chez moi », « Le sang de la forêt » et « Les trésors invisibles ». Chaque poésie est une peinture qui se déroule face au vent qui, un jour, détruit chaque décor pour mieux en recommencer un autre…

LIRE UN EXTRAIT ­­­­>>>>

PRIX : 20.75 $CA

Disponible au format PDF – 10.35 $ >>>>

%d blogueurs aiment cette page :