Archives du blog

Le mystère de la croix de Pauciuri, par Giovanni Cristofalo

Sur les traces de l’abbé Ursus, de l’Ordre de Sion et des Templiers de Calabre / Préface: Alfonso Morelli | Introduction: Giuseppe Pisano

ISBN : 978-1-77076-764-5
Format : 91 pages, 5.5 x 8.5 po., broché,
papier intérieur crème #60, encre intérieur noir et blanc,
couverture extérieure #100 en quatre couleurs

« Cet ouvrage, fruit d’une recherche minutieuse menée avant tout sur le territoire, se veut un point de départ et non une arrivée, est l’extrapolation d’un article journalistique que j’ai écrit il y a de nombreuses années sur la page culturelle d’un périodique local. Aujourd’hui, il dispose intentionnellement d’une présentation graphique très simple et rationnelle qui veut offrir, en même temps, une lecture réfléchie et fluide de personnages inconnus et de faits historiques ». — Giovanni Cristofalo

Le court essai intitulé « Le mystère de la croix de Pauciuri » est accompagné de photographies, parmi lesquelles certaines inédites, qui concernent précisément la précieuse croix en reliquaire du Xe siècle, produite en Terre sainte et retrouvée à Pauciuri de Malvito en 1989 (à des milliers de kilomètres de son lieu d’origine) et qui représente le thème de ce voyage mystérieux et enchevêtré que l’auteur a fait remonter dans le temps. Dans cette recherche historique, quelques hypothèses sur la découverte de l’enkolpion et sur les liens historiques possibles qui pourraient nouer cette précieuse trouvaille sacrée à l’image d’un pieux (qui abritait à l’intérieur un petit morceau de bois de la Vraie Croix du Christ) sont exposées en détail. Un obscur moine médiéval, l’abbé Ursus, qui, selon la tradition, est l’un des neuf moines calabrais qui ont donné vie au Prieuré de Sion. L’exposition narrative captivante se développe à travers quelques indices et conjectures que l’auteur collecte directement sur les lieux, étayés par diverses sources documentaires à la fois sur papier et sur nature matérielle et orale.

Sur le fond de cette découverte archéologique singulière, se dessinent de manière incongrue, comme dans le jeu d’un casse-tête, autant d’histoires qui, à la fin, s’entrelacent pour devenir une histoire unique qui nous ramène à l’endroit où le moine Ursus vécut une partie de sa vie et fut ensuite enterré./p>

Giovanni Cristofalo rompt, avec cette courte mais intéressante brochure qui fera certainement beaucoup parler d’elle, le mur impénétrable du silence qui entoure depuis des siècles ce mystérieux personnage, offrant aux amoureux et aux amoureuses de l’histoire une richesse de détails sans équivoque : documentaire et toponymie, relecture attentive et scientifique du territoire étudié, ouvrant ainsi un regard de lumière sur les vicissitudes de celui qui est considéré comme l’un des fondateurs du puissant Prieuré de Sion, et qui a inspiré Dan Brown en 2003, pour son roman « Le Code de Vinci ».

Amazon | Lulu | Biblio | eBay | Payloadz | Barnes & Noble | Scribd | Sellfy | Kindle | Playster | Smashwords | Apple | Price Minister | Kobo |


À PROPOS DE L’AUTEUR :

Professeur dans les écoles italiennes de sujets littéraires, Giovanni Cristofalo est diplômé en histoire et a participé à plusieurs examens d’archéologie à l’université de Calabre. Membre honoraire du Groupe archéologique italien, il a collaboré avec de nombreux journaux et, de 1988 à 1992, il a participé à la page culturelle d’un magazine local qui a été largement suivi dans sa région: « Il Malvitano ».

Il a publié plus de trois cents articles journalistiques, cinq courts essais historiques, un recueil de poèmes et quelques textes.

PRIX : 17.95 $CA

Publicités

Le Mont du Roi, par Guy Boulianne

ISBN : 978-1-926723-08-2
Format : 48 pages, 6 x 9 po., broché,
papier intérieur crème #60, encre intérieur noir et blanc,
couverture extérieure #100 en quatre couleurs

Dès les premières lignes, j’ai eu l’impression de pénétrer dans un temple secret, oublié depuis des années. Je me voyais soulevant les toiles d’araignées, mon cœur battant en face de l’inconnu s’offrant à moi et ce qui m’attendait : j’allais recevoir une des clefs d’un mystère authentique. Mon pouls s’est accéléré. Alors, j’ai refermé tout d’abord le livre, ainsi que mes yeux. Je devais me préparer, être digne de réceptionner les messages. Je ne devais pas violer le temple, non. Je devais communier avec ce que j’allais y recevoir, puisqu’il ne s’agissait pas moins qu’une avancée vers la quête du saint Graal et de l’Arche d’Alliance.

J’ai bien dit recevoir, et non lire : Guy Boulianne nous fait vivre le résultat de ses découvertes. Il a mis toute son âme et son énergie pour nous offrir ce privilège. On y perçoit l’artiste qui sait faire glisser les mots et assoir le suspense. On y perçoit l’historien qui a consacré plusieurs années à des recherches bibliographiques minutieuses. Mais il est aussi le chevalier imprégné d’une mission, parti en quête de nouvelles vérités, ayant voyagé aussi bien aux quatre coins de la planète que dans les confins d’un univers spirituel et mystique.

Est-ce un hasard si j’étais en train de lire Le Pendule de Foucault, d’Umberto Eco, plongée dans cet univers des templiers et du graal, quand Guy m’a demandé d’écrire sa préface ? Contrairement au Pendule, Guy Boulianne n’invente pas un Plan : il établit des liens, rétablit des ponts, exhume des secrets. On a beaucoup parlé du Da Vinci Code. Guy notre auteur va bien au-delà, sans rajouter d’histoires dans l’Histoire, tant il a de choses à témoigner, tant il a à faire revivre de grandes figures du passé. Il réécrit, preuves à l’appui, l’Histoire, pour nous révéler des vérités qui auront de l’impact sur notre époque.

A la fin de la lecture, vous aurez tout comme moi accédé à un niveau supérieur de connaissance, et vous n’attendrez qu’une chose : la suite.

— Marie-Pierre Demon, poète

PRIX : 10.75 $CA

%d blogueurs aiment cette page :